Lettre à l’attention des membres du collectif « Un parc extra ordener »

Chers membres du collectif « Un parc extra ordener »,

Par le présent courrier, je souhaitais vous exposer, à nouveau, les intentions de notre liste aux élections municipales en matière d’écologie et d’urbanisme durable pour le 18e.

Il me semble important d’aborder, en premier lieu, le projet Ordener/Poissonniers. Malgré de nombreuses initiatives de la part des habitants et de certains élus du 18e pour réclamer plus d’espaces verts de pleine terre sur le site, la mairie en place a toujours poursuivi dans son mandat une volonté de densifier cette zone.

À nos yeux, Paris a été bétonnée à outrance ces six dernières années. Elle est la ville la plus dense d’Europe. L’adaptation de la ville au changement climatique et aux épisodes caniculaires à venir est notre priorité. Dans le 18e, il existe trop peu d’espaces verts, de pleine terre, accessibles aux habitants. Ces dernières années, j’ai défendu le besoin de dédensifier Paris. 

Notre projet pour le site Ordener-Poissonniers s’inscrit dans une vision urbaine globale pour le 18e. Cet espace est une opportunité pour réduire la fracture sociale et territoriale qui divise notre arrondissement. Il se situe en effet à la jonction de 3 quartiers importants : Simplon, Goutte d’Or et Marx Dormoy. Les 3,7 hectares disponibles pourraient donc constituer un nouveau coeur battant pour l’arrondissement. 

Notre ambition est de revoir profondément ce projet avec 4 objectifs : 

  • – Réduire la densité afin de lutter contre la surdensification actuelle du quartier, dont les transports publics et les axes de circulation sont déjà saturés,
  • – Agrandir l’espace vert de pleine terre pour avoir une respiration centrale dans le 18e, favoriser le développement de la biodiversité et le rafraîchissement de la ville,
  • – Soumettre à la concertation l’implantation d’équipements publics nécessaires aux besoins des habitants (conservatoire de musique, cuisine de quartier, équipements scolaires) afin d’améliorer le cadre de vie.
  • – Préserver et réhabiliter le patrimoine ferroviaire existant et créer une halle alimentaire (marché couvert / restaurants / potager) pour en faire un haut lieu de l’alimentation et du développement durable à Paris.

Notre projet écologique et urbain agit sur les quartiers pour transformer l’ensemble de l’arrondissement et constituer un environnement ainsi qu’un cadre de vie plus équilibré et respectueux. Nous proposons par ailleurs de :

  • – Créer un nouveau parc de 3 hectares entre les quartiers de la Goutte d’Or et de Marx Dormoy/La Chapelle en couvrant les voies de la Gare du Nord. Les usages et les équipements de ce futur parc seront déterminés en concertation avec les habitants et associations du quartier,
  • – Aménager une rue jardin (débitumer) et une placette « végétale » dans chaque quartier, étendre l’emprise de nature des squares existants du 18e et favoriser le développement de la pleine terre,
  • – Rendre accessible les tronçons de la Petite-ceinture qui traversent notre arrondissement pour en faire un lieu de promenade en veillant à respecter le patrimoine naturel de cet espace vert si singulier,
  • – Offrir un nouvel accès au cimetière de Montmartre pour en faciliter la traversée et l’accès et en diversifier ses usages,
  • – Renforcer la végétalisation des grands axes du 18e (promenade urbaine Barbès-Stalingrad, boulevards Barbès et Ornano, Mail Belliard, rue Marcadet) .
  • – Protéger les espaces de respiration existants qui ont été menacés sous la mandature qui s’achève (stade Championnet/Bois Dormoy/Ecobox/…), mettre en oeuvre un plan de plantation d’arbres ambitieux pour améliorer la couverture végétale de nos rues et surveiller la bonne réalisation des chantiers engagés (parc Chapelle/Charbon,…).
  • L’alimentation est à nos yeux, un levier écologique et solidaire porteur et c’est pourquoi notre projet développe un axe complet sur ce sujet. Nous envisageons notamment de :
    • – Soutenir une agriculture locale et biologique en contractualisant avec les producteurs d’Ile-de-France pour couvrir 20% des besoins alimentaires des habitants du 18e,
    • Inventer un nouveau modèle de restauration scolaire avec des cuisines de quartier et en faire un levier d’emploi pour les jeunes de notre arrondissement en revenant notamment à une cuisine faite maison à partir de produits locaux, bio et de saison,
    • – Développer une logistique urbaine plus souple et moins polluante en misant sur le fret ferroviaire pour structurer une “logistique du dernier kilomètre zéro émission”,
    • – Encourager la consommation et les comportements responsables en ré-organisant notamment les marchés alimentaires de notre arrondissement.

    Ce projet propose des solutions concrètes et cohérentes que je porte depuis les débuts de mon combat dans le 18e.

    Les récentes réalisations de l’équipe municipale sortante ne doivent pas nous faire oublier que Paris a pris du retard par rapport à d’autres villes et capitales européennes et qu’il est possible de faire plus et mieux en matière d’écologie et d’urbanisme. Cela demande de l’écoute, de l’engagement politique, de la transparence et une envie d’innover. C’est ce que je porte. C’est ce que nous voulons pour notre arrondissement !

    Je suis le seul député parisien à avoir voté pour l’interdiction du glyphosate. Engagé pour la sortie du plastique, pour le bien-être animal, pour la rénovation énergétique ou pour le Vélopolitain, j’ai montré de la constance et de la cohérence sur les sujets d’avenir pour notre planète, pour notre ville, pour notre 18e.

    Bien chaleureusement.

    Pierre-Yves Bournazel 

Partagez

Plus d'actualités

25 juin 2020

Lettre à l’attention du collectif de parents « Les enfants du 18e mangent ça »


Chers parents, habitants du 18e arrondissement de Paris, À quelques jours du second tour des élections municipales, je souhaite vous exprimer à nouveau ma détermination… Lire la suite »

03 juin 2020

COVID 19 : Mes 22 mesures complémentaires à la Maire de Paris

Face à la crise d’une ampleur inédite, j’ai adopté une attitude responsable et constructive. J’ai ainsi proposé 22 mesures complémentaires à la Maire de Paris… Lire la suite »

03 juin 2020

COVID19 : Mes propositions pour les cafés et restaurants parisiens

Les cafés et restaurants font l’âme de Paris au quotidien. La question de leur survie est aujourd’hui posée. Afin de leur permettre de reprendre rapidement… Lire la suite »